Voyage

Big Island // South – Hawaii

23/01/2018

Nous voici donc dans le sud de Big Island, Sud Est pour être précis. Un monde déserté pour cause de lave et d’irruptions volcaniques .

Je vous conseille d’aller jeter un oeil à la carte de Big Island, ici.

Nous visitons donc le Hawaiʻi Volcanoes National Park qui abrite deux volcans dont l’un est le  plus actif du monde, et l’autre le plus haut volcan (du monde aussi). Il y a comme une impression de fin du monde sur cette partie de l’île. Tous les touristes du parc s’étaient donnés rendez-vous au Jaggar Muséum, le point d’entrée pour la découverte de ce monde apocalyptique. Une fois sortis de ce musée… comment dire, on est seul de chez seul au monde.

Le parc, immense, propose de nombreux point de vue et des treks. On marche à travers les cratères, la lave séchée et les fumerolles qui font jaillir une épaisse vapeur. On ne voit rien de rien à plus de 3 mètres.  L’air est frais, la doudoune est de rigueur. A chaque pas, nous entrons dans des volutes de fumées chaudes où les taux d’humidité sont pire que dans les caraïbes. Un chaud, froid agrémenté d’odeur de souffre et d’absence de chants d’oiseaux qui ne rassure pas.   Les volcans sont encore en activité, ce qui fait que nous croisons de la lave encore rouge et des cratères qui fument plus que d’autres. Ne pas tomber, suivre les panneaux et ne pas aller « trop loin »!

On ne croisera personne pourtant nous n’avons pas été très loin dans le parc…



Bien entendu on s’amuse à suivre la piste de la lave,… en voiture sur la Chain of Craters Road, route de 40 km, en cul de sac et souvent fermé en cas de coulée de lave chaude et destructrice (sympa). On passe à l’intérieur de tunnels de lave, les Thurston Lava Tube, claustrophobes s’abstenir. Puis on prend le chemin de la côte où la lave a décimé plusieurs villes, la plus célèbre est Kalapana. On arrive sur un gros panneau « restricted area », la lave a prit le dessus, le bitume est barré par des croutes de laves séchées. En bas, le récif noir où s’explose d’immenses vagues, 1er bruit que l’on entend sur cette route, en amont, une montagne pelée avec quelques touches vertes de végétation,  C’est la fin du monde ici.

Sur le chemin pour « le nord » et le retour à la civilisation,  nous nous arrêtons pour admirer une chute d’eau, une parmi les nombreuses de l’île. Les Akaka Falls. la première fois on est surpris par le coté Disneyland des infrastructures, même dans la nature… tout est goudronné, le petit chemin est tracé, il y a des marches, tout est sécurisé … et au loin, une jolie chute d’eau… mais bon… Voilà. Ami de la nature, de l’aventure dans la jungle luxuriante … passez votre chemin.

On entre dans une petite ville, à quelques mini miles des chutes d’eau, pour une petite pause goûter. Nous savourons enfin, l’une des spécialités de l’île, le Hawaiian shave ice, une grosse boule de glace pilée, arrosée copieusement de tous les sirops que vous voulez, au choix. Ça rafraîchit pas mal et puis c’est moins calorique que des gros gâteaux US.

Je tombe, comme par hasard, sur un brocanteur spécialisé dans les vieilles bouteilles en verre.  Glass from the Past. Génial le concept, je me demande quand même s’il arrive à en vivre… 25 dollars la vieille bouteille, pas donné!

Le Sud Est de Big Island c’est donc avant tout de la lave, des villes anéanties par des coulées et des volcans qui ne sont pas sur le point de s’éteindre. A coté de cela, la terre étant très riche en minéraux, la jungle y est luxuriante et la nature domine!

Bises

 

Crédit photo: cliquez sur les photos

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

CommentLuv badge