Voyage

Datong: la ville galère

01/06/2014

« mais siiiiii c’est noté dans les guides, il faut absolument visiter la ville, il y a deux lieux à ne pas rater!!!! »

Tout a commencé comme ça, j’avais lu que deux lieux étaient impérativement à visiter. Et ce n’était pas si loin que ça, pas plus de 6 heures de Pékin. Le monastère suspendu (ici) et les grottes sacrées de Yungang (ici). Au vu de la distance des deux lieux, j’ai proposé, après de longues heures sur des forums, de couper la poire et de loger deux nuits à Datong (ici et carte ici), voici comment cette ville est décrite dans les guides:

« Les mines de charbon environnantes et l’urbanisation socialiste ont eu raison du charme de Datong. Dans tous les cas la poussiéreuses Datong reste un poid lourd de l’industrie touristique car elle est la porte d’entré des grottes sacrées de Yungang, trésors bouddhiques de la Chine ».

Facile de se rendre compte à présent, au vu du titre du post, que l’idée de la halte prolongée n’était pas la bonne … On s’était dit que dans tous les cas une petite pause de deux jours dans la même ville ne nous ferait pas de mal, et bien OUI nous nous sommes bien reposés.

Après s’être bien planté de gare à Pékin, nous n’avions pas non plus réservé de billets, nous avons réussi à prendre le bon train ( changement de programme avec une arrivée bien bien tardive à notre point de chute). Arrivés dans le train, un billet numéroté et pas l’autre … conclusion vite comprise: nous avions une place pour deux et 6h de train (youpi). Les quelques photos ci-dessous vous permettrons de « vivre » l’ambiance de la gare et du train.

Nous avons donc alterné les « places », entouré de chinois qui n’ont pas arrêté de nous regarder, nous parler aussi, en chinois bien sûr. Mamie en face s’est même alarmée que nous ne mangions pas pendant le trajet ( les chinois ne lisent pas, ne font rien lors des voyages à part dormir, regarder ce que l’autre fait et grignoter). Du coup mamie m’a donné une grosse poignée de cacahouètes en me faisant comprendre qu’il fallait que je mange TOUT DE SUITE! Fou rire passé, même par politesse il était hors de question que je mange quoi que ce soit qui venait de la poche d’une inconnue venant de l’autre bout de la terre, j’ai dit merci et j’ai tout planqué dans mon sac à dos!

Nous avions quitté Pekin, sa pollution et ses 45 degrés pour arriver, aux alentours de minuit dans une ville plus calme, mais néanmoins polluée avec un petit 15 degrés. Le pompon, nous n’avons pas l’adresse de l’hôtel en mandarin: petit conseil, prendre toujours les deux adresses, en anglais pour vous et en Chinois pour les autochtones. Galère du taxi qui ne comprennait rien mais coup de bol, on a trouvé!

Hâte de se reveiller et voir la ville …

Le lendemain … réveil, hôtel classe mais la vue nous donnait un étrange aperçu de la ville, au centre des Hutongs comme à Pékin et tout autour, un énorme périphérique, des immeubles en construction et du bordel! Direction, le temple suspendu mais pas de taxi, on va prendre le bus.

Après certainement 2h00 à tenter de trouver la bonne station de bus, un taxi nous a emmené dans une sorte de dépotoir en mode « tiens, ils nous font visiter l’Underground de Datong ». En fait c’était la gare routière, la « vraie » avait brûlé! Au bout d’une heure de route, le bus s’arrête et on nous fait descendre, deux blancs au bord de la route. Miracle une voiture nous récupère (franchement truc de ouf) et hop direction on sait pas trop où… 10 virages dans les montagnes après, et on s’arrête sur un parking, discipliné, on suit las 4 pèlerins qui sont là.

Le monastère supendu se situe à  65 km de Datong. Il est situé sur une falaise d’une des montagnes sacrées taoïstes. Il est littéralement collé sur le canyon, au bord d’une rivière. Très souvent détruit par des crues, le monastère actuel date de la dynastie Qing aux environs des 1645. Pour le préserver, les chinois ont construit un énorme barrage en amont. La ballade au pied du barrage est bluffante mais pas autant que le temple en lui-même.

La visite dure deux heures max. Retour en taxi, c’est plus prudent ( le bus c’est bien mais c’est compliqué!). Honnêtement, ne lisez pas les guides ou les forums qui vous « conseillent » de scinder votre voyage vers Datong en deux. Une journée pour le monastère et une autre pour les grottes de Yungang FAUX! Vous pouvez faire les deux dans la même journée (sans blague). Commencez par le monastère le matin puis terminez par les grottes (qui sont en périphérie de Datong). Sinon vous serez condamné à passer deux jours et trois nuits à Datong. Bon je ne dis pas que c’est vraiment moche mais c’est quand même pas topissime, il n’y a rien à y voir et dur dur de trouver un resto.

Bises

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

CommentLuv badge