Des recettes d'ici et d'ailleurs Nice places Voyage

Pingayo, une autre époque

27/10/2014

Escale détente et glande pendant 3 jours et 2 nuits. On arrive après 06h00 de trajet de plusieurs bus (voir article ici), il pleut, il est tard, on est KO. 1ers pas dans la ville avec une sacrée image mais une fois que l’on a vu notre chambre, on a changé notre vision des choses (magnifique la chambre!)

Le lendemain, encore un peu de pluie mais on découvre une ville fortifiée, aux rues géométriques et une ambiance calme, ce qui change du brouhaha des villes chinoises. Il y a peu de monde, quelques « blancs » mais pas trop. On sent LA ville touristique mais ça va (contrairement à d’autres pays franchement la, j’exagère). Pingyao est polluée, les briques des murs et des forticifactions virent au gris, le ciel aussi la poussière est partout et malheureusement beaucoup de sites historiques ne sont pas entretenus.

Durant la dynastie Ming, Pingyao est une ville traditionnelle Chinoise fondée au XIVe siècle. Très marchande, la ville a vu s’ériger de nombreuses banques, elle fut d’ailleurs le centre financier de la Chine entre 1800 et 1900 ( plus d’information sur la ville ici). Chose rare, cette ville n’a jamais été détruite depuis sa création ce qui en fait un lieu de témoignage historique. D’ailleurs, depuis 1997, Pingyao est inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Pingyao, du moins son centre historique est très joli, on y trouve quelques échoppes et beaucoup de restaurants. Il est possible de visiter l’intérieur des bâtiments historiques, au nombre de 18 : la banque, la maison des armes, un temple etc.. Il faut acheter un billet (120 Y valable 2 jours) pour les visiter et profiter du panorama des remparts. Je vous avoue qu’au bout de 3 bâtiments, vous saturez rapidement.

Les rues principales sont très jolies, proprettes, tout est prévu pour les touristes de passage (ce qui est rare en Chine). Mais, passé les 3 grands axes, les petites rues adjacentes deviennent austères, sales, mal entretenues et peuplés d’autochtones d’une autre époque (la, suis méchante)!

Un séjour à Pingyao est une sorte de voyage dans le temps, on vit à une autre époque et c’est vraiment agréable. L’absence de voiture, de bruit, de nuées de scooters, les gaz d’échappements fait de cette étape, un havre de paix.

Ou loger: 

Tian Yuan Kui Gesthouse : Nous avons séjourné dans une Guesthouse plus que sublime, je pense qu’à Pingyao il y a de nombreux lieux comme celui ci mais franchement nous étions bien! La chambre était une jolie replique des maisons que nous visitons sur place, un enorme lit qui seravait autrefois é dormir, mais aussi recevoir des invités, manger, jouer etc.. et le confort contemporain bien entendu.

Ou manger:

Tian Yuan Kui Gesthouse : au même endroit, dans la Guesthouse, un restaurant avec un décor très sympathique et de superbes mets, vraiment!

– De Ju Yuan ou appelé « le petit resto »: comme son nom l’indique, c’est un mini resto en face de la Guesthouse où l’on peut manger « des oreilles de chats » ou des choses moins trash.

– Tian Yuan Kui Hostel : A mes yeux, le meilleur restaurant de la ville. Les bananes caramelisés, présentées sur des feuilles de bananiers sont à tomber. Le pire c’est que ca se mange super bien avec du salé, entre deux cuillères de riz ou bien entendu en dessert (en Chine, entrée, plat et dessert se mangent en même temps)!

Au bout de deux jours, les restaurants commencent à être rébarbatifs, il n’y en a pas tant que ca dans la vieille ville. Si vous vous sentez l’âme d’un aventurier, il y a des marchés dans la ville « moderne » pas loin de la gare, mais moi, je ne suis pas joueuse!

Nous repartons pour un voyage de nuit en train (sans couchettes) pour Xian … Un peu de Zénitude avant de vivre pendant plus de 7h00 en grande promiscuité avec les autochtones.

Bises

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

CommentLuv badge